Information, capacitation, excellence

REPORTAGE :  Aurélie B. Teko l’entrepreneure de 21 ans derrière les sacs de luxe DACH

2

 
Depuis deux ans, Aurélie Berthe Teko a transformé sa chambre et la cour de résidence de ses parents en atelier de fabrication de sacs. Alors qu’elle n’avait que 17 ans et étudiante en première année de Marketing, elle concrétise son rêve d’entrepreneure avec la mise sur le marché des sacs confectionnés à base du cuir et du simili cuir designer avec des textures africaines. Partagée entre ses études et le développement de son entreprise, Aurélie met toutes les chances de son côté pour assouvir la soif de ses ambitions.

 

Cet après-midi de lundi 19 décembre 2022, nous arrivons chez Auréli, à Bè Kpota, dans la commune du Golfe1. Nous sommes à Lomé, capitale togolaise. La jeune dame, dans un T-shirt bleu foncé, avec des designs en pagne à l’effigie de sa marque, souriante, vient à notre rencontre et nous conduit dans son atelier. Une fois l’installation faite, nous entamons une discussion avec elle sur son travail, notamment sur la marque DACH. « Je traversais un moment de désespoir et d’incertitude. Au cours d’une prédication dans notre église, un mercredi soir précisément de février 2021, le prédicateur dans son message intitulé “Demain A Cette Heure » tiré de 1 Roi verset 1 et 2, il a rappelé l’histoire du prophète Élisée qui avait parlé de l’abondance qu’il y aura demain à cette heure. Ce message m’a permis de comprendre que tout ce que j’aurai demain, doit être préparé aujourd’hui. Ce que je vis aujourd’hui, c’est ce que j’ai cru ou semé hier », a témoigné la Directrice Générale de Dach Togo. Ce message, a-t-elle précisé non seulement lui a donné force et espoir mais aussi inspiré le nom de sa société et la marque de ses créations DACH (“Demain A Cette Heure”).

 

Aurélie sur sa machine en train de coudre une pochette.

 

Risée et moquerie réveillent le génie

La jeune dame a commencé la confection des sacs pendant qu’elle était au lycée. Son sac en ce temps, vieux et vétuste, faisait sujet de moquerie pour ses camarades. Pour faire taire les moqueries, elle s’est engagée dans la fabrication de sac digne tel celui de ses camarades grâce à ses potentialités et son génie créateur.  « Aurélie a commencé la confection des sacs depuis le lycée. Je me rappelle, ces camarades d’école se moquaient de son sac qui était en mauvais état. Un après-midi, elle rentre, toute furieuse, prend le sac, l’a découpé, a pris des pagnes également qu’elle a découpés et les a cousus grâce à ma machine à coudre », raconte Jeanne, sa mère.

 

 

Émerveillée par le résultat, Aurélie s’est lancée dans la multiplication de ses créations pour elle et pour d’autres personnes notamment sa sœur ainée. « Elle a une fois, avec des jeans, fabriqué un sac à sa grande sœur. Beaucoup de personnes n’ont pas cru qu’elle en était l’auteure à cause de son jeune âge et de la qualité du sac. Par après, elle a fait son sac à dos pour elle et ses autres coéquipiers dans le cadre d’un voyage », a témoigné la génitrice d’ Aurélie. En effet, elle fait partie d’un groupe de danse de l’ONG IYF. Son groupe a participé à un festival de danse en Corée 2019. Elle a été sollicitée pour la confection des sacs des autres participants. De cette commande, est née des envies et des ambitions.

 

Du luxe made in Togo

Bien que naissante, l’entreprise Dach Togo ne lésine pas sur les moyens pour conquérir le marché togolais ,voire celui de l’extérieur. Pour faire la différence, Dach Togo s’appuie sur les matières choisies avec beaucoup d’attention pour confectionner ses produits. « Le processus commence par l’imagination, ensuite la création du modèle de sac à réaliser. Il faut aller chercher du cuir ou le simili cuire puis, le découper de même que le tissu. Assembler dans la machine et le gros même qui se fait à la main, la finition. Nous faisons tout cela avec grand amour et c’est d’ailleurs ce qui inspire notre slogan ‘Fais avec amour, c’est la différence », raconte l’entrepreneure.

Les sacs en pagne ne sont pas une nouveauté au Togo, des créateurs de ce produit existent par centaine, Aurélie en est consciente. « Beaucoup de personnes aujourd’hui dans notre pays préfèrent utiliser les sacs de grandes marques de l’extérieur. Nous, nous travaillons pour que nos sacs atteignent la perfection voire plus », déclare la Boss lady des marques Dach avec confiance.

 

Une clientèle essentiellement recommandée

En attendant de développer une politique marketing efficace, la marque Dach s’appuie essentiellement sur les recommandations. Une cliente satisfaite devient une commerciale de l’entreprise. Dach Togo travaille et veille à ce qu’aucune faille ne soit laissée sur un produit. « Il y a eu beaucoup d’avancées. La perfection de notre travail a impacté beaucoup plus de personnes et on a eu tellement de clients par recommandation. Telle personne à payer le sac chez vous, je trouve cela très jolie, je souhaite également en avoir, ce sont de ces genres de messages que nous recevons d’habitude », nous confie Aurélie.  A découvert Dach à travers une publication sur le statut d’une de ses amis qui selon elle “vantait la qualité du sac qu’elle a acheté chez Dach.” Aujourd’hui, elle a plusieurs modèles de sacs de chez Dach : « j’apprécie la marque à cause du packaging, des détails du sac et surtout la qualité du sac. Ce que j’apprécie le plus, c’est la finition au niveau de la couture du sac, la forme très attractive, le packaging chic et assez glamour qui fait penser aux grandes marques » a-t-elle témoigné.

 

Au four et au moulin, un handicap

DACH Togo en 2022 ne peut s’appuyer qu’essentiellement sur sa Directrice Générale. Aurélie est à la fois au four et au moulin. Que ce soit pour l’achat des produits, la production, la commercialisation, elle se retrouve à tout gérer seule. Ce qui est aujourd’hui pour la jeune fille un handicap. « La difficulté c’est la production. Nous sommes en début d’activité et je suis souvent seule à la livraison, à la production, à la conquête du marché » a confirmé Aurélie. L’entreprise n’ayant pas de personnel permanent, Aurélie fait appel très souvent à ses amis, frères et sœurs pour parfois la livraison, la conquête du marché et sa maman pour la production puisqu’elle est couturière de formation.

L’autre défi pour Dach Togo, est de pouvoir faire connaître ses produits : « On ne touche pas assez de personnes. Souvent, quand les potentiels clients voient nos produits, ils disent waouh, c’est très joli. Malheureusement beaucoup de personnes ne nous connaissent pas. Il ne sert à rien de faire de belles œuvres et de ne pas pouvoir être connu », a ajouté Aurélie qui croise les doigts pour pouvoir décaisser et lever des fonds afin de pouvoir agrandir son entreprise. D’ailleurs, elle reçoit depuis le mois d’octobre, une incubation du Centre Entrepreneurial des Femmes d’Affaires du Togo Innov’up dans un programme financé par l’Ambassade de France au Togo.

Pour ces fêtes de fin d’années, Dach Togo fait des réductions sur ses produits allant jusqu’à 50%. L’entreprise fait également dans la production de vêtements et de chaussures made in Togo. Pour tous ses produits, la marque assure une service après vente à toutes ses clientes quelques soit l’endroit.

 

 

Eugenie GADEDJISSO TOSSOU

 

 

  1. Aurélie Berthe TEKO dit

    Merci beaucoup, vous faites un grand travail pour les femmes.
    Ensemble pour le meilleur

  2. Océane dit

    Félicitations Aurélie. Merci Afrik’elles pour cette opportunité de découverte. La vision est essentielle et il ne faudrait pas la perdre de vue. Merci encore

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que vous êtes d'accord avec cela, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. Accepter Lire la suite