Information, capacitation, excellence
TOGOCOM – FORFAIT EN HAUT
PUB TOGOCOM FIN ARTICLE JEUX

Togo/Maternité : l’État veut former 200 sages-femmes, tous les détails

Dans un communiqué publié le mercredi 9 août 2023, le Ministre de la Santé, de l’Hygiène Publique et de l’Accès Universel aux Soins, Professeur Moustafa MIJIYAWA, a lancé le concours d'entrée dans les Écoles Nationales des Sages-Femmes (ENSF) sises à Lomé, à Tsévié, à Kpalimé, à Atakpamé, à Kara et à Dapaong. Pour ce concours qui suivra quelques étapes, à savoir, dans un premier temps, les dépôts des candidatures suivi d’un test écrit en français, en Sciences Physiques et en SVT, 200 sages-femmes sont recherchées. 

0
AVANT ARTICLE

 

Ouvert aux détentrices des “diplômes de baccalauréat et autre diplôme reconnu par le Ministère de l’Enseignement supérieur et de la recherche”, le concours d’entrée est réservé aux non-fonctionnaires et aux fonctionnaires. La première catégorie concerne les candidates de nationalité togolaise, âgées de trente (30) ans au plus à la date du concours. 

En ce qui concerne la catégorie des candidates fonctionnaires, le concours est ouvert “aux sages-femmes ou accoucheuses auxiliaires d’État de catégorie B ou à tout autre fonctionnaire dudit ministère, titulaire d’un BAC II”. Elles devront justifier de (5) ans de services effectifs.  De plus, les candidates doivent avoir été désignées par le ministère de la Santé, de l’hygiène publique et de l’accès universel aux soins pour concourir et devront être âgées de 45 ans au plus à la date du concours. 

TOGOCOM – FORFAIT FIN ARTICLE

Le dossier de candidature doit comporter : 
Une demande manuscrite portant les noms et prénom (s), le contact téléphonique de la candidate, de son parent ou tuteur mentionnant le centre d’écrit choisi par la candidate (Lomé, Tsévié, Atakpamé, Sokodé, Kara ou Dapaong); l’institution de formation choisie par la candidate (ENFS de Dapaong,   Kara, Atakpamé, Kpalimé, Tsévié, Lomé),

–  Une copie certifiée conforme timbrée de l’acte de naissance ou tout autre diplôme en tenant lieu, une copie certifiée conforme timbrée du duplicata de nationalité togolaise.

– Une copie certifiée conforme timbrée du diplôme requis.
– Un extrait du casier judiciaire datant de moins de trois mois.
– Un certificat médical d’aptitude datant de moins de trois mois délivré par un médecin.
– Une quittance de 5000 francs attestant le paiement des droits d’inscription dans les lieux indiqués.
– Une copie de la désignation du ministère de la Santé, de l’hygiène publique et de l’accès universel aux soins (pour les candidates fonctionnaires).

Les dépôts des candidatures se poursuivent jusqu’au 1ᵉʳ septembre 2023 à 17 h 00, dans les directions des écoles nationales de sages-femmes de Dapaong, Kara, Atakpamé, Kpalimé, Tsévié et à la direction de l’école nationale des aides sanitaires à Sokodé. 

Rappelons que début mai 2023, un article du site République Togolaise relevait l’insuffisance du nombre des sages-femmes au Togo. D’après le média, le Togo comptait, à ce jour, 1043 sages-femmes travaillant dans le secteur public. Un nombre jugé insuffisant, surtout du point de vue de la nature importante de leur travail. 

 

 

VIOLENCE-1
Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que vous êtes d'accord avec cela, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. Accepter Lire la suite

Soutenir Afrikelles à produire des contenus de qualitéVotre don ici