Information, capacitation, excellence
TOGOCOM – FORFAIT EN HAUT
PUB TOGOCOM FIN ARTICLE JEUX

Violence faites aux femmes et aux filles: L’ONG ALAFIA met en réseau les acteurs de la lutte

0
AVANT ARTICLE

 

Les acteurs qui interviennent dans la lutte contre les violences faites aux filles et aux femmes du district du Grand-Lomé se sont engagés à fédérer leur effort à travers un réseau mis en place au cours d’un atelier organisé par l’ONG ALAFIA-Togo, le jeudi 22 février 2024 à Lomé.

Cette rencontre s’inscrit dans le cadre du projet intitulé « Lutte contre les mariages précoces pour l’autonomisation de la jeune fille dans les sept préfectures de la région de la Kara », initié par l’ONG ALAFIA et financé par African Women’s Development Fund (AWDF).

TOGOCOM – FORFAIT FIN ARTICLE

L’atelier a réuni tous les acteurs qui interviennent dans la lutte contre la violence faite aux femmes et aux filles ainsi que les médias. Il a mobilisé 75 participants qui sont notamment, les autorités administratives et locales, les organisations de la société civile, les autorités administratives et locales, les chefs et prêtres traditionnels, les leaders religieux, les associations des femmes de l’église, les groupements des femmes des marchés, des journalistes.

Ceux-ci, au cours des travaux, ont eu connaissance des résultats à mi-parcours du projet. Ils ont également échangé sur les stratégies efficaces pour la réalisation des campagnes de plaidoyer, de sensibilisation et d’éducation sur la lutte contre les mariages précoces et forcés des mineurs. Se constituant en réseau, les participants ont défini le rôle de chaque acteur communautaire dans la lutte contre ce fléau et se sont engagés pour agir en parfaite coordination, favorisant l’application des politiques et des lois visant à prévenir cette pratique néfaste.

Cette formation en réseau « fera d’eux des ambassadeurs des messages clés auprès de leurs communautés et renforcera leur leadership. Leurs engagements individuels et collectifs contribueront à réduire les formes de violences faites aux filles et femmes, et à créer un monde où chaque femme est dépourvue de toute menace coercitive et d’influence négative », a expliqué Akpedzé Akuyo ATAKOUMA, présidente du Conseil Exécutif de l’ONG ALAFIA.

 


Le projet « Lutte contre les mariages précoces pour l’autonomisation de la jeune fille dans les sept préfectures de la région de la Kara » est dans sa deuxième année de mise en œuvre. L’une de ses activités est le réseautage des acteurs impliqués sur la question de lutte contre les violences faites aux filles et femmes. Avant donc ce réseau du district du Grand-Lomé, un premier a été constitué par les acteurs locaux des préfectures de Dankpen et de Bassar, en décembre 2023.

 

 

VIOLENCE
Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que vous êtes d'accord avec cela, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. Accepter Lire la suite

Soutenir Afrikelles à produire des contenus de qualitéVotre don ici